Chercheur de musées

Fondation Joan Miró

Peinture (la bouteille de vin), Joan Miró, 1924

<p><em>Peinture (la bouteille de vin)</em>, Joan Mir&oacute;, 1924, huile sur toile, 73,5&times; 65,5 cm, fondation Joan Mir&oacute;, Barcelone. D&eacute;p&ocirc;t d'un collectionneur priv&eacute;</p>

Peinture (la bouteille de vin), Joan Miró, 1924, huile sur toile, 73,5× 65,5 cm, fondation Joan Miró, Barcelone. Dépôt d'un collectionneur privé

En 1921, Joan Miró s’installe à Paris. Son atelier, situé au numéro 45 de la rue Blomet, est contigu à celui d’André Masson, où se réunissent des artistes et écrivains d'avant-garde pour discuter de l'art et de la littérature.

Ces réunions sont décisives pour la peinture de Miró, qui s'éloigne progressivement du réalisme pour entrer dans un monde merveilleux et fantastique.

Peinture (La bouteille de vin) montre un ensemble d'éléments incohérent : une bouteille de vin et un volcan, un serpent avec des moustaches et une abeille. La logique de ces associations est poétique. Néanmoins, la liberté d'association qui justifie la cohabitation harmonieuse de tous ces éléments met en évidence la crise des genres picturaux, et le triomphe de l'ambigüité : les formes angulaires sur la toile suggèrent tout aussi bien une table qu’un paysage indéfinissable.

scroll to top icon