Chercheur de musées

Fondation Joan Miró

Peinture (le gant blanc), Joan Miró, 1925

<p><em>Peinture (le gant blanc)</em>, Joan Mir&oacute;, 1925, huile sur toile, 113&times; 89,5 cm, fondation Joan Mir&oacute;, Barcelone.</p>

Peinture (le gant blanc), Joan Miró, 1925, huile sur toile, 113× 89,5 cm, fondation Joan Miró, Barcelone.

Entre 1925 et 1927, Joan Miró crée plus d'une centaine d'œuvres à Mont-roig et à Paris. Ce sont les célèbres « Peintures de rêve », dont fait partie cette œuvre.

Dans Peinture (Le gant blanc) les éléments sont décontextualisés. Le langage est figuratif, mais la mise en scène de la représentation n'est ni un paysage ni un autre lieu, mais un fond neutre et monochrome. Miró se libère des détails descriptifs et sa création redevient silencieuse. Il y a peu d'éléments. Ces derniers renferment toute la signification, souvent énigmatique, qui trouve un cadre de référence dans le langage poétique, plein d'évocations.

scroll to top icon