Chercheur de musées

Fondation Joan Miró

La caresse d'un oiseau, Joan Miró, 1967

<p><em>La caresse d'un oiseau</em>, Joan Mir&oacute;, 1967, bronze peint, 311 &times; 110 &times; 48 cm, fondation Joan Mir&oacute;, Barcelone</p>

La caresse d'un oiseau, Joan Miró, 1967, bronze peint, 311 × 110 × 48 cm, fondation Joan Miró, Barcelone

Au milieu des années soixante, Miró transforme en bronze les formes produites à partir de l’assemblage d’objets, et en 1967 il introduit la couleur dans la sculpture.

Les éléments qui constituent ces sculptures peintes se remarquent par leurs couleurs et, paradoxalement, en conséquence de ces couleurs, par leur côté irréel. Les textures grossières, rugueuses, lisses ou poreuses sont plus qu'insinuées sous une couche de couleurs intenses.

Dans La caresse d'un oiseau, l'une des plus grandes œuvres tridimensionnelles de Miró, les couleurs de la composition permettent de bien différencier les différentes parties d'un personnage et de l'oiseau qui le couronne.

scroll to top icon