Chercheur de musées

Fondation Joan Miró

Femme rêvant de l'évasion, Joan Miró, 1945

<p><em>Femme r&ecirc;vant de l'&eacute;vasion</em>, Joan Mir&oacute;, 1945, huile sur toile, 130&times; 162 cm, fondation Joan Mir&oacute;, Barcelone.</p>

Femme rêvant de l'évasion, Joan Miró, 1945, huile sur toile, 130× 162 cm, fondation Joan Miró, Barcelone.

À cette époque, ce qui intéresse Miró, c'est de simplifier au maximum les choses sur des fonds blancs. Le langage du signe se consolide. Le tracé précis cohabite avec les coups de pinceau expressifs. La femme devient primordiale.

Dans cette œuvre, la femme allonge le cou pour tenter d'entrer en contact avec le monde céleste à l'aide d'une échelle (l'échelle de l'évasion) située à gauche ; une évasion vers le monde de la poésie et des rêves.

Miró met en évidence le sexe et les seins du personnage en utilisant la couleur. Autour, apparaissent des astres, des oiseaux et des planètes qui contribuent au dynamisme de la composition.

scroll to top icon