Chercheur de musées

Fondation Joan Miró

Autoportrait, Joan Miró, 1937-1938/1960

<p><em>Autoportrait</em>, Joan Mir&oacute;, 1937-1938/1960, huile et crayons sur toile, 146 &times; 97 cm, fondation Joan Mir&oacute;, Barcelone. D&eacute;p&ocirc;t d'un collectionneur priv&eacute;</p>

Autoportrait, Joan Miró, 1937-1938/1960, huile et crayons sur toile, 146 × 97 cm, fondation Joan Miró, Barcelone. Dépôt d'un collectionneur privé

« Je me suis servi de miroirs grossissants, le genre de ceux que les gens utilisent pour se raser. Je les ai posés de chaque côté de mon visage, et j'ai dessiné tout ce que je voyais, de façon très minutieuse ».

En 1937, Miró dessine son autoportrait, qui révèle les symboles de son univers : étoiles, soleils, arcs-en-ciel et flammes.

À partir de l’original, aujourd'hui au MoMA de New York, Miró réalise un dessin qu'il est obligé de laisser à Paris lorsqu'il fuit la France pendant la guerre.

En 1956, installé définitivement à Palma, Miró décide de revoir toute sa production artistique précédente.

Dans l'une des boîtes qu'il ouvre, il trouve une copie du dessin, par-dessus lequel il fait un second autoportrait, avec un tracé rapide, noir, épais et vigoureux.

scroll to top icon