Chercheur de musées

Ecomuseu-Farinera de Castelló d'Empúries

Une révolution dans la mouture et l’emploi de la force de l’eau

<p>Connaissez-vous l'&eacute;volution des moulins pour moudre le bl&eacute;, du n&eacute;olithique au syst&egrave;me austro-hongrois ? &copy;Pep Botey</p>

Connaissez-vous l'évolution des moulins pour moudre le blé, du néolithique au système austro-hongrois ? ©Pep Botey

Cette histoire démarre il y a fort longtemps, quand les hommes commencent à se nourrir de blé et à utiliser des instruments pour en obtenir de la farine. Nous voulons parler du premier moulin. Depuis, l'évolution technologique des moulins a été constante jusqu'à l'industrialisation et l'arrivée du système moderne. Le système austro-hongrois a été le premier à permettre l'obtention de farine entièrement blanche.

Au travers des maquettes nous pouvons expérimenter l'évolution de la mouture du blé.

Dans une complexe trame verticale, de haut en bas et de bas en haut, le blé, la farine et les autres produits avancent par un circuit qui les conduit d'une machine à l'autre. Pour comprendre le processus, un film suit le cheminement d'un grain de blé dans son parcours à travers l'usine.

La turbine Francis, datée de 1905, est également exposée. Grâce au mouvement de l'eau, elle mettait en marche chacune des machines au travers d'un système complexe d'arbres à cardan, poulies et courroies. Une maquette interactive permet de visualiser comment l'eau produit de l'énergie.

VIDÉO

scroll to top icon