Chercheur de musées

Écomusée des Valls d'Àneu

La sala

<p>Le mobilier et les objets que l&rsquo;on montrait dans la salle &agrave; manger indiquaient le status social de la famille.</p>

Le mobilier et les objets que l’on montrait dans la salle à manger indiquaient le status social de la famille.

La salle à manger  fonctionnait comme espace central communicant avec les autres pièces. Elle est l’endroit le plus public de la maison, où les familles recevaient les visites et montraient le meilleur de ce qu’elles avaient; ainsi donc dans la salle on trouve du mobilier et des possessions diverses exprimant le status économique de la famille: des coffres de mariage, des armoires, des commodes, de la vaisselle fine, des horloges... et tout un ensemble d’éléments originaires de partout (Andalousie, France...), mettant en évidence que ces gens-là étaient beaucoup plus en contact avec l’extérieur que ce que l’on pourrait croire, brisant ainsi l’idée de l’isolement pyrénéen.

En réalité on n’utilisait la salle pour manger que lors des jours de fête et lorsque l’on avait des invités, car normalement la famille déjeunait, soupait et passait le temps dans la cuisine.

Cette salle communiquait aussi les pièces qui l’entourent. Aussi bien le plancher comme les cloisons qui organisent l’espace sont en bois, et cela pour de différentes raisons: le bois maintient la chaleur, il est un matériel proche et économique et implique moins de poids pour la structure et les poutres qui tiennent la maison. Le tout est un bon exemple de soutenabilité et d’adaptation écologique.

OBJETS

<p>Une horloge Moretz n&rsquo;indiquait pas seulement l&rsquo;heure, mais aussi le niveau &eacute;conomique de la famille.</p>
Horloge
Horloge
<p>Soupi&egrave;re de Gerri de la Sal, t&eacute;moin de l&rsquo;activit&eacute; artisanale d&eacute;velopp&eacute;e jusqu&rsquo;&agrave; la moiti&eacute; du XXe si&egrave;cle.</p>
Soupière de Gerri de la Sal
Soupière de Gerri de la Sal
scroll to top icon