Chercheur de musées

Écomusée des Valls d'Àneu

La cuisine

<p>La pi&egrave;ce r&eacute;unissant une bonne partie de l&rsquo;activit&eacute; de la maison &eacute;tait la cuisine</p>

La pièce réunissant une bonne partie de l’activité de la maison était la cuisine

La cuisine était l’endroit le plus fréquenté de la maison. Une grande cuisine faisant les fonctions de salle à manger, salle de séjour et de travail. C’est l’endroit où il y a le foyer, où l’on cuisinait et où l’on passait de longues heures. En effet, c’était l’unique endroit chaud de la maison. Ici l’on mangeait autour du feu avec l’assiette à la main. C’était aussi l’endroit où les vieilles filaient, les femmes cousaient, les hommes faisaient des colliers pour les brebis et tous bavardaient ou rapportaient des commérages. Il ne faut pas oublier que dans ce temps-là il n’y avait ni télé ni radio!

Juste devant la porte d’entrée se trouve le ferradal, l’évier. Le nom de ferradal vient de ferrat, signifiant seau dans la variante dialectale du Pallars. À ce moment-là il n’y avait pas d’eau courante et les femmes devaient aller chercher l’eau à la fontaine. Elles la portaient avec les ferrats et elles les suspendaient au ferradal. L’ustensile qu’il y a à côté est la collada ou fustegal, un joug qu’elles utilisaient pour porter deux ferrats sur l’épaule.

OBJETS

<p>Avec <em>la collada</em> (joug) on portait &agrave; la maison l&rsquo;eau de la fontaine la plus proche.</p>
Joug
Joug
<p>La cr&eacute;maill&egrave;re, faite en fer forg&eacute;, pr&eacute;sente de nombreux motifs d&eacute;coratifs.</p>
Crémaillère
Crémaillère
scroll to top icon