Chercheur de musées

Centre d'Interpretació 115 Dies

La nuit de Sant Jaume (Saint-Jacques)

<p>Des barques, des ponts et des passerelles &eacute;taient utilis&eacute;s pour traverser le fleuve et participer &agrave; la bataille la plus dure de la guerre.</p>

Des barques, des ponts et des passerelles étaient utilisés pour traverser le fleuve et participer à la bataille la plus dure de la guerre.

C'était la nuit de la Saint-Jacques, sombre et presque sans lune. Cinq divisions républicaines, plus de cent mille hommes de l'armée de l'Èbre attendaient en silence l'ordre de traverser le fleuve. Des barques à rames, des passerelles légères, des barques dotées de câbles aériens, des ponts en bois et en fer avaient été mis en place. Le 25 juillet à minuit quinze, tous ces dispositifs entreprirent la traversée du fleuve depuis plus de 20 points différents, entre Mequinensa et Amposta.

 

Pendant 115 jours, près de 300 000 combattants, 800 pièces d'artillerie, 600 avions et 260 chars de combat se livrèrent une bataille longue et cruelle. La destruction fut immense dans les régions de la Terra Alta et de la Ribera d’Ebre. Des infrastructures, des maisons et des champs cultivés furent anéantis, la population fut contrainte à émigrer et la terre resta stérile et semée d'explosifs et de ferraille. Ce désastre matériel et humain fut décisif pour le dénouement de la guerre civile espagnole.

scroll to top icon